[Event] Preview de Batman Arkham Origins

C’est en cette journée maussade du mardi 17 septembre que Warner nous avait donné rendez-vous pour une preview de Batman Arkham Origins. Malgré mes soucis de TGV et ses 45 minutes de retard, je suis tout de même arrivé à l’heure aux bureaux de Warner. A la sortie de l’ascenseur, nous sommes accueillis de la meilleure des manières par Batman, Green Lanthern, Superman et le Joker. Le ton est donné. C’est ensuite qu’on nous a amenés dans une salle où nous attendaient des PS3 pour enfin mettre la main sur le tant attendu Batman Arkham Origins. La version d’essai était un build, entendez par là une version encore en développement.

Event sur la preview sur Paris de Batman Arkham Origins

On commence tout de suite par une cinématique déjà aperçue dans un trailer, puis nous débarquons dans Gotham. 1er effet, nous sommes en terrain conquis, le gameplay n’a pas changé d’un iota, en quelques secondes on reprend ses marques et sommes prêts à accomplir la 1ère mission. Je resterai volontairement très vague sur mes propos afin de ne pas spoiler. On commence par une mission où il faut repérer des bombes, et en suivant des câbles on doit trouver le système d’armement de celles-ci. Quand je vous disais que ce n’était pas « Rendez-vous en terre inconnue ». Vous devrez bien entendu mettre à terre 2-3 ennemis au passage. Lors de la recherche d’un second détonateur de bombes, j’ai rencontré un nouveau type d’ennemi : les ninjas. Ils ont la particularité d’être beaucoup plus rapides, et surtout d’être capables d’esquiver un de vos contres, il faut donc contrer 2 fois de suite comme m’indique le présentateur Warner. J’ai trouvé le système de combat très réactif comme à son habitude, les contres se font très rapidement.

Event sur la preview sur Paris de Batman Arkham Origins

Après cette première mission, et en me dirigeant vers la suivante un pop-up rouge apparaît avec une boussole, la personne présente à mes côtés m’explique qu’il s’agit d’une quête secondaire d’un nouveau type : les scènes de crime. En effet, en suivant la boussole, on arrive sur une banque en train de se faire braquer. Les malfrats sont déjà à l’extérieur et il faudra leur montrer du poing pour leur faire lâcher le butin. C’est ici que j’ai rencontré un 2ème nouveau type d’ennemi. Un immense monsieur vêtu d’une sorte d’armure intégrale. Des symboles rouges s’affichent au-dessus de sa tête lorsqu’il va effectuer son attaque redoutable. Pour esquiver il faudra lui sauter par-dessus et pour pouvoir l’attaquer il faudra d’abord l’assommer avec 3 coups de capes. Nouveau type d’ennemi mais technique déjà connue dans le précédent opus avec les ennemis portant un bouclier.

Une fois cette petite quête secondaire terminée, je continue mon trajet jusqu’à la mission suivante en grappinant de toit en toit. On arrive sur les lieux, un hélico est au sol et il va falloir analyser cette scène pour en savoir plus. On enclenche le connu mode détective pour partir à la recherche d’indices et les analyser. Une fois un indice analysé, une reconstitution des faits s’enclenche et nouveauté, on peut avancer ou reculer dans le temps sur cette reconstitution afin d’étudier dans notre cas le point d’impact de l’hélicoptère avant de s’écraser puis dans quelle direction est parti le reste des débris, puis voir la trace laser du tireur et se rendre sur place. J’ai trouvé ce système assez intéressant, cela nécessite d’étudier les reconstitutions afin de faire avancer l’enquête.

Event sur la preview sur Paris de Batman Arkham Origins

Après avoir découvert que la personne à l’origine de ce crash n’est autre que Deadshot, on pénètre dans un bâtiment où nous attendent quelques ennemis. On reprend les schémas classiques de la série : une salle close avec des gargouilles, des trappes au sol, des éléments brisables… Petite nouveauté dans notre arsenal de gadgets : la batgriffe télécommandée. Elle permet entre autre de créer un lien entre 2 gargouilles à l’aide d’un câble sur lequel on peut se déplacer, de viser 2 ennemis qui seront alors automatiquement tirés l’un vers l’autre pour les étourdir, et enfin de viser un ennemi et un objet type bouteille de gaz afin de le tuer par l’explosion. Je trouve que cet outil est très pratique mais j’ai l’impression qu’il va beaucoup faciliter le jeu car en 2-3 minutes j’ai pu me débarrasser de tous les ennemis. La personne à mes côtés m’a dit que c’était une zone facile car au début du jeu, et que c’est pour cela que j’avais cette impression. On en saura donc plus à la sortie du jeu. Une fois la salle sécurisée, on entre dans un ascenseur, une cinématique se lance et l’on rencontre notre terrible ennemi le Joker ! Fin de la démo….

Event sur la preview sur Paris de Batman Arkham Origins

Cette présentation assez courte de la build du jeu, environ 20 minutes, nous permet de nous conforter sur le jeu. Il garde toujours ses bases solides en les parsemant de quelques petites nouveautés. Sur le côté graphique, le jeu était beau mais avec des imperfections, ce qui est normal pour une version en développement, voilà pourquoi je ne m’attarderais pas sur ce point. Mais on devrait avoir droit à au moins aussi bien que Arkham City, si ce n’est un poil mieux.

J’en ai profité pour poser quelques questions au sympathique staff Warner présent sur place.

– J’ai évoqué la présence annoncée récemment des 3 fins alternatives de Batman Arkham Origins Blackgate qui doivent se situer chronologiquement juste avant Batman Arkham Asylum, en leur demandant si ces fins alternatives n’allaient pas créer d’incohérences entre ces 2 épisodes et surprise, selon leurs connaissances il n’y a pas de fins alternatives sur cet opus. Donc question sans réponse.

– J’ai également évoqué la sortie simultanée de Batman Arkham Origins et Batman Arkham Origins Blackgate, deux épisodes qui se suivent chronologiquement, pourrons-nous jouer en parallèle à l’épisode Vita sans spoiler l’aventure PS3 ? Ils m’ont répondu que oui, sans problème, mais que naturellement comme pour une saga télévisée il est toujours plus intéressant de voir le 1 avant le 2. Donc ce sera avant tout une question de choix de joueur.

– J’ai également demandé si il y avait éventuellement une possibilité de bundle à prix un peu plus attractif de Batman Arkham Origins + Batman Arkham Origins Blackgate, on m’a répondu que c’était une éventualité, mais pas dans l’immédiat.

– Y aura-t-il des DLC sur Batman Arkham Origins Blackgate ? Pour l’instant il n’y a pas d’infos à ce sujet. Les DLC de costumes seront-ils cross-buy/cross-play entre la version PS3 et Vita ? Pas d’infos à ce sujet.

– Enfin, nous avons discuté du nouveau mode multijoueur. Comme beaucoup de licences se lançant dans l’aventure du mulitjoueur, on s’inquiète de savoir si ce mode ne prendra pas le dessus sur le solo? On m’a répondu que non, qu’il s’agissait d’abord d’une expérience solo, et on me précise d’ailleurs que la taille de la map est 2 fois supérieure à celle de Batman Arkham City, et qu’avec ce mode multijoueur ils ont surtout voulu proposer quelque chose de nouveau dans le paysage vidéoludique avec un gameplay totalement asymétrique entre les 3 clans.

– Depuis l’annonce qui a été faite sur ce mode, je me posais la question de l’équité qu’il y aurait entre les factions et des déséquilibres qu’il pourrait y avoir entre celles-ci. On m’a alors indiqué qu’il y aurait un système de tickets, une trentaine environ au départ de la partie, qui diminuerait au fur et à mesure des attaques. Mais si une des 3 factions à une différence trop importante, une aide serait apportée par un personnage non contrôlable comme le Joker ou Bane, qui ferait une sorte de super attaque! Cependant Batman et Robin ne bénéficieraient pas de ce système.

Tout a donc été visiblement pensé sur le papier, reste à savoir ce que cela donnera une fois la manette en main. Mais ils ont au moins le mérite d’essayer quelque chose de différent. Concernant les éventuels trophées liés au multi, il n’y avait pour l’instant pas d’informations.

C’est après un super accueil, un essai sympa et une bonne discussion qu’il était déjà l’heure de partir! Cette heure est passée assez vite, je remercie à nouveau l’équipe Warner pour leur accueil et leur sympathie. Je repars avec très bon ressenti de ce jeu, je pense que ce jeu nous apportera une bonne expérience avant de basculer sur la next-gen.

Sujets Recommandés
Voici les 3 commentaires
  • NeoDandy
    Répondre

    Plutôt encourageante cette suite. Sauf la mention « un peu mieux qu’Arkham City ». Il était bon, mais moins mémorable qu’Arkham Asylum par cet esprit « d’éparpillement », un jeu un peu décousu dans l’affrontement et la gestion des vilains.

    A voir, ça, ça reste certain!

    • Mr_Seb
      Répondre

      @neodandy Je n’ai pas encore commencé Arkham City, mais c’est vrai qu’Arkham Asylum était mémorable !

    • Jean-Baptiste
      Répondre

      @neodandy Quand je parle de « Un peu mieux qu’Arkham City » je parlais en terme de graphisme même si cette build n’était pas parfaite mais cela sera à vérifier avec la version finale ;)

Laissez un commentaire