[Test] Driveclub

Driveclub est le jeu pétard mouillé de la PS4. Au départ, le jeu devait sortir pour le lancement de la PS4. Puis, il a été repoussé pour début 2014. Shuhei Yoshida, président de Sony Computer Entertainment Worldwide Studios s’est même exprimer :

« DriveClub sera un jeu socialement connecté et vraiment innovant, mais l’équipe exige plus de temps afin de livrer leur vision.  Je suis pleinement confiant que le jeu surpassera vos attentes »

En fin de compte, le jeu est sorti le 8 octobre en France, soit quasiment 1 an après la première date annoncée. Même avec un an de retard, Driveclub a eu de nombreux problèmes surtout sur sa partie multijoueurs. Les serveurs du jeu n’étaient pas stable, et il était impossible de créer son club. Grosso-modo, le mode club est la partie social du jeu…

Après tous ces déboires, Driveclub ça donne quoi ? Mine de rien, je me suis bien éclaté sur le jeu. Graphiquement, Driveclub tient bien la route avec un affichage en 1080p/30fps. L’impression de vitesse est très bonne. Il existe 5 vues avec/sans capot, intérieur et deux vues arrière proche/éloigné. A noter que la vue intérieure est jouable avec des tableaux de bord très bien modélisés. Personnellement, je joue en vue capot. Pendant la course, vous allez vous en prendre plein les mirettes avec des effets de lumière magnifiques comme des feux d’artifice, des feuilles de végétation. L’univers est vivant. Moi, j’adore ! Par contre, j’ai noté de l’aliasing sur la végétation sur le bas-coté de la route. Le côté sonore n’est pas en reste, car il est très bon que ce soit votre voiture, mais aussi les bruits des moteurs des voitures adverses qui sont tous différents. Un régal visuel et sonore !

La prise en main est rapide. Il s’agit d’un jeu purement arcade. On roule quasiment sur du bitume, même si sur certaines courses, on roule sur du bitume poussiéreux, mais ça ne change en rien à la conduite. Idem si vous cabossez votre caisse, ça n’aura aucun impact sur la maniabilité ou les caractéristiques de la voiture. Par contre, l’IA est là pour vous pénaliser en faisant perdre un temps précieux, si vous coupez les virages ou défoncez vos adversaires. L’IA reste tout de même sympa, car il faut vraiment y aller ! Par contre, le jeu est très classicique, alors qu’Evolution Studios nous a habitué à sortir des sentiers battus avec MotorStorm.

Pour casser la routine des jeux de voiture, Driveclub met le paquet sur le côté social du jeu. On pourra créer son club avec différents amis et cumuler des points en équipe. Pendant la course, on aura plusieurs défis (drift, vitesse moyenne, trajectoire…). Il faudra battre le score demandé pour gagner des points supplémentaires. Tout ça ressemble étrangement à l’Autolog de la licence Need for Speed. Bref, rien de très original. On note que même après plusieurs mois après la sortie du jeu, il y a toujours des problèmes de serveur… 

Driveclub est un jeu de voiture ultra classique, mais reste tout de même sympa à faire grâce à ses graphismes et son ambiance sonore soignés. A part ça, il n’y a pas grand chose…

Sujets Recommandés
Voici les 4 commentaires
  • supamich
    Répondre

    Je lai commence y’a un moment mais j’ai pas été très loin et j’ai bien aime aussi!

    • Mr_Seb
      Répondre

      @supamich Ultra classique tout de même… Par exemple, j’aurais bien aimé du rally cross.

  • lenchaineur
    Répondre

    Moi j’attends la version Ps+ ! Hein quoi qu-est ce que je viens de dire !? :)

    • Mr_Seb
      Répondre

      @lenchaineur Ahahaha ! Soit disant, elle serait toujours d’actualité. Wait and see… ^_^

Laissez un commentaire