[Avis] Killzone : Shadow Fall

Sorti lors du lancement de la PlayStation 4, Killzone : Shadow Fall a été mis en avant pour montrer les capacités de la console. Avec un jeu utilisant toutes les capacités de la DualShock 4, Killzone : Shadow Fall a tous les atouts pour être un bon jeu !

Vous êtes Lucas Kellan, un Shadow Marshall. L’histoire se passe 30 ans après Killzone 3. L’ISA et les Hellgans vivent sur Vecta. La planète est séparée en deux par un mur. Lucas essaie de maintenir la paix entre les deux factions, mais il devra faire un choix sur la légitimité des actions dans chacun des camps.

Déçu… voilà qui est sorti de ma bouche quand j’ai fini le solo de Killzone : Shadow Fall. J’ai enchaîné les missions sans réel envie et je n’ai pas eu cette sensation de finir une mission et de connaître le suite de l’aventure… Même le rebondissement de fin m’a laissé de marbre… La seule chose que j’ai aimée est que dans l’ISA, ils ne sont pas tous gentils et que les Hellgans ne sont pas tous méchants.

Avec Killzone : Shadow Fall , PlayStation voulait montrer le potentiel de la PS4. Ils ont bien réussi leur travail. Les graphismes sont très beaux avec des paysages post-apocalyptiques à couper le souffle. De plus, les effets de lumières renforcent cet effet. De quoi faire de jolis screenshoots. Le moteur du jeu tient la route sans ralentissement en 1080p. Bref, il s’agit d’un vrai régal visuel !

Killzone : Shadow Fall est un FPS. Le premier niveau propose un poil de liberté, mais le reste du jeu reste assez limité. Guerrilla Games propose une petite nouveauté. Il s’agit d’un drone de combat. Vous pouvez lui donner 4 ordres : tir, déstabilisation, bouclier, tyrolienne – à l’aide du pavé tactile de la DualShock 4. L’idée est bonne concernant la stratégie à adopter dans le jeu mais très limitée. J’ai fini le jeu en difficile, et le drone ne m’a pas souvent servi à part pour me protéger avec son mur holographique et pour étourdir certains ennemis. A part ça, Killzone : Shadow Fall  ne chamboulera pas le genre.

Un mode multijoueurs est aussi présent. Killzone : Shadow Fall propose 4 classes (3 + 1 payante) et 10 maps. Le challenge est assez limité, car toutes les armes sont débloquées au début du jeu, ainsi que les capacités propres à chaque classe. En faisant des points, vous pourrez débloquer divers gadgets viseurs, lances grenades et des améliorations de vos capacités. Au fur-et-à-mesure, on a la sensation de ne rien gagner en retour…

Killzone : Shadow Fall est totalement en français. Les doublages sont de qualité. Les musiques nous mettent bien dans l’ambiance dans les gun-fights. Ce qui est bizarre, c’est que la musique s’arrête brutalement quand on a tué tous les ennemis de la zone. Drôle de sensation… Par contre, j’aime bien quand on ramasse un collectible « journal audio » et que le son sort directement de la DualShock 4. Ça donne une immersion sympa.

J’ai fini le solo de Killzone : Shadow Fall en une dizaine d’heures en difficile. J’ai eu quelques passages assez tendus, mais avec une bonne technique et le drone, on trouve facilement la solution. Le mode multijoueurs vous donnera du fil à retordre, car il y a de quoi faire avec des tonnes de choses à débloquer, mais les récompenses sont tellement minimes qu’on lâche vite l’affaire. Vraiment dommage, car il y avait de quoi faire…

« Killzone : Shadow Fall est certes très beau, mais le gameplay n’y est pas… Peut-être que pour le lancement de la console, Killzone : Shadow Fall fait l’affaire, mais le nouveau jeu de Guerrilla Games arrivera vite, si ce n’est pas déjà le cas, dans les bacs des jeux d’occasion… »

Recent Posts

Laissez un commentaire