[Avis] Lightning Return : Final Fantasy XIII

Lightning Return : Final Fantasy XIII est le troisième opus et le dernier de la saga Final Fantasy XIII. J’ai acheté Final Fantasy XIII et Final Fantasy XIII-2, mais je n’ai jamais eu le courage de terminer le premier épisode. Il faut dire que j’ai été déçu par le manque de liberté que ce soit dans le jeu, mais aussi au combat. J’avais l’impression d’être assisté. Je ne suis pas un habitué des RPG, mais j’adore les scénarios dans lesquelles on est plongé et avoir la sensation de vivre quelques chose d’épique !

test-lightning-return-ffxiii-ps3

Je prends mon courage à deux mains et je me lance dans l’aventure de Lightning Return : Final Fantasy XIII. Cet épisode se passe 500 ans après Final Fantasy XIII-2 dans un monde baptisé Nova Chrysalia. Le dieu Bhunivelze confie une mission à Lightning. Elle doit sauver un maximum d’âmes en 13 jours pour les guider vers un nouveau monde à cause du chaos qui ronge l’ancien monde. Si elle échoue, l’ancien monde sera détruit. Pour son aventure, elle sera aidée de Hope. Au cours de l’aventure, vous allez rencontrer vos anciens amis. Certaines rencontres se passeront bien et d’autres moins bien… Ce n’est pas tout, car une petite fille sera aussi de la partie. Elle s’appelle Lumina et elle sait de nombreuses choses sur vous… Le monde est coupé en quatre parties. Il y a deux villes Luxerion et Yusnaan et deux grands espaces ouverts Dunes de mort et Terre sauvage. Mon coup de cœur reste les Terres Sauvages avec ses grandes prairies. Le jeu offre des espaces assez grands pour se balader. Par contre, c’est assez bizarre de pouvoir se balader dans seulement quatre lieux pour un RPG même si ce sont des espaces ouverts. Concernant le bestiaire, on a la sensation de voir souvent les mêmes monstres.

Globalement, le scénario n’est pas très prenant. Il traîne jusqu’à la fin du jeu. On a la sensation de simplement courir pour ramasser des âmes. On essaye de nous faire croire à une histoire complexe, mais c’est tout le contraire. De plus, Lightning n’éprouve peu ou pas d’émotion… Il est difficile de s’y attacher. Par contre, la plasticité de Lightning et le jeu en lui-même est assez jolie surtout dans les scènes cinématiques ou Square Enix montre son savoir-faire. Pour le côté fun, il est même possible de rendre Lightning encore plus belle en customisant sa tenue par un petit accessoire décoratif ou en changeant les couleurs de son armure. Lightning Return : Final Fantasy XIII est en anglais sous-titré. Le doublage est de qualité. Par contre, comme dans un GTA, il est difficile de lire et de jouer en même temps. Square Enix pense aussi aux fans de la VO, car il est même possible de télécharger les voix japonaises.

test-lightning-return-ffxiii-ps3-2

A la lecture de l’histoire, vous comprenez que le temps joue un rôle très important dans ce jeu, car trois secondes réelles équivalent à une minute dans le jeu. Pour moi ça pose un gros problème, car dans ce style de jeu, j’adore me balader, admirer les décors et discuter avec les personnages. Dans Lightning Return : Final Fantasy XIII, il faut être précis et méthodique sinon vous allez vous taper un joli « game over ». Personnellement, je n’ai pas réussi à voir la fin du jeu sur ma première partie et ça peut être rageant de devoir se retaper tout le jeu. J’ai parlé avec de nombreux joueurs et il est quasi impossible de finir le jeu à sa première partie. Le jeu propose trois choix de difficulté facile, normale ou difficile. Par exemple en facile, on récupère du HP hors combat, alors qu’on récupère rien en normal. Idem pour les ennemis, ils sont bien plus faciles et moins nombreux en facile. Pour palier à ce problème, les développeurs nous ont concocté un « New game+ ». On garde les stats de Lightning ainsi que son équipement et quelques objets permettant de faciliter la deuxième partie.

Lightning Return : Final Fantasy XIII propose trois types de quêtes. Il faut jongler avec les quêtes principales, mais aussi avec les quêtes secondaires permettant de cumuler de la Radiance afin de rallonger le jeu. Au début, on a uniquement – si mes souvenirs sont bons – sept jours et il faut valider un bon paquet de quêtes pour atteindre le treizième jour pour finir le jeu et avoir effectuer toutes les quêtes principales bien entendu… En annexe, il y a aussi le tableau des prières. Il s’agit de quêtes plus ou moins dures permettant de gagner des points de stats pour Lighning. Vous comprenez pourquoi j’ai dit qu’il faut être méthodique, car il faut jongler avec toutes ces quêtes pour arriver à la fin du jeu. Ce n’est pas tout, car pour pimenter les choses, certaines quêtes s’activent uniquement à des heures précises etc…

test-lightning-return-ffxiii-ps3-3

Dans cet épisode, on joue uniquement avec Lightning. Ça fait bizarre aux début, mais on s’y fait rapidement. Mais aussi, il n’y a pas d’expérience dans le jeu. Pour gagner des points HP, magie ou de force, il faudra finir les quêtes. Elle sont triées par difficulté facile, moyen, difficile. Vous comprenez que les quêtes difficiles permettent de gagner de nombreux points de stats, mais vous fera perdre un temps précieux. Il faudra trouver un bon compromis et laisser quelques quêtes de côté. Bien sûr, on peut augmenter nos stats grâce à nos équipements. On peut créer trois styles d’équipement qu’on peut switcher en plein combat. Par exemple, vous créez une Lightning guerrière, une autre magicienne et un mixte des deux. Ensuite, chaque touche de la DualShock Bouton carré PS3Bouton croix PS3Bouton rond PS3 et Bouton triangle PS3 sont une attaque, un sort, une garde ou un enchantement que vous aurez décidé. Quelques fois, certaines armures ou armes ont déjà une actions liées à une touche. Comme dit ci-dessus, on contre nous même en appuyant sur une touche. Quand il y a un seul ennemis, on gère, mais quand il y en a plus de deux, c’est un peu le bordel surtout que la caméra reste assez proche de Lightning. Il existe un autre choix de caméra, mais ça ne règle pas le problème.

Chaque style a son propre nombre d’ATB. Chaque attaque, magie, etc liée à une touche consomme de l’ATB. Par exemple, un Feu3 consomme 40 pts d’ATB. De plus, il faudra switcher entre les différents styles afin de ne pas trop consommer la même barre ATB. Je suis un grand fan du tour par tour, mais j’ai adoré cette idée dans les combats. Ça donne un très bon mélange entre l’action et le tour par tour. Bien sûr, il y a de nombreuses techniques et subtilités qu’il faudra apprendre. Le jeu se joue avec la technique des chocs. En mettant un ennemis en mode choc, il devient alors plus simple de le battre. Il faut simplement savoir comment le mettre dans cet état et le garder le plus longtemps possible. Par contre, ce système est assez compliqué à comprendre pour les néophytes. Dans cet épisode, une des nouveauté est les points de Radiance. On peut les utiliser pour arrêter le temps, reprendre de la vie, etc hors combat ou revivre, bloquer le temps, etc durant le combat. Je l’ai peu utilisé lors de ma première partie, mais si vous voulez aller à la fin du jeu, il faut abuser de l’option arrêter le temps pour gagner des précieuses minutes.

« Je n’ai pas été de main morte sur les critiques de Lightning Return : Final Fantasy XIII, car globalement, il reste un bon RPG surtout avec son système de combat bien pensé. Par contre, le fait de mettre la pression avec son système de temps et la quasi impossibilité de terminer le jeu à sa première partie peuvent rebuter de nombreux joueurs. De plus, le scénario ne permet pas d’être tenu en haleine. »

Recent Posts
Voici les 4 commentaires
  • GoldenGeek
    Répondre

    Je partage ton ressenti sur le scénario, qui n’est pas spécialement brillant. Personnellement j’ai adoré le système de temps qui s’écoule impliquant l’optimisation de ses activités, et de son équipement :) En me frottant à Nebula, je me suis rendu compte à quel point le système de combat est immensément riche et varié, et autorise de multiples styles de jeu :) J’adore !

    • Mr_Seb
      Répondre

      @goldengeek C’est vraiment 50 – 50 concernant l’avis sur le temps. Perso je trouve que ça ne va pas pour un RPG.

  • calimero
    Répondre

    Adepte de la série depuis le premier Final Fantasy, je trouve que malgré les critiques négatives non fondées, ce troisième épisode de la série XIII est excellemment bien réussi. Petit bémol, la gestion du temps qui nous obsède au début, mais après quelques heures de jeu on arrive à s’organiser parfaitement. Vivement le FF XV.

  • Flikvictor
    Répondre

    Je fais parti de ceux ayant très apprécié cette gestion du temps, apportant tout le sel et la personnalité de ce 3e épisode. La révélation sur la cause du chaos surgissant au tout début de FFXIII-2 compense un rythme inégal mais inévitable vu l’orientation open-world du titre. C’est mon préféré de la trilogie.

Laissez un commentaire