[Avis] Puppeteer

La première fois que j’ai vu une vidéo de Puppeteer, j’ai été emballé pour son originalité. Pourquoi originalité ? Il s’agit d’un jeu de plates-formes qui se déroule dans une pièce de théâtre. Puis, j’ai fait la démo avec ma femme et la magie n’a pas opéré. Quand j’ai reçu le jeu, j’étais très sceptique. Pourtant, Puppeteer partait avec des bons points, car le jeu est développé par SCE Japan Studio, mais surtout il est réalisé par Gavin Moore, précédemment chef animateur sur The Getaway, Forbidden Siren 2 et Siren: Blood Curse.

Test de Puppeteer sur PS3

On dirige un jeune garçon qui se prénomme Kutaro qui a eu sa tête arrachée pour le maléfique Roi Ours. Kutaro se trouve sans tête de rechange. Aidé pour le chat Ying Yang, Kutaro va retrouver des têtes de rechange et voler le ciseau magique appelé Calibrus afin de sauver la Déesse de la Lune et rétablir l’ordre.

Comme dit ci-dessus, le jeu se déroule comme une pièce de théâtre. Le jeu est coupé en 7 actes composés chacun de 3 niveaux. Une voix off raconte l’histoire de Kutaro. On a le droit à beaucoup d’humour et des applaudissements, rires et des exclamations du public. Les graphismes sont en carton, papier mâché comme dans un vrai théâtre. On voit même quelques élingues qui traîne ici et là. C’est sur que dès les premiers niveaux, on a une petite pensée pour LittleBigPlanet, mais Puppeteer a sa propre personnalité. C’est sûr que cet esprit théâtre est sympa au début, mais j’avais l’impression de jouer dans une boîte et de ne pas être dans un espace ouvert. Par contre, le jeu fourmille d’animation, mais les petits ennemis se ressemblent tous.

Test de Puppeteer sur PS3

Dès qu’on avance dans le jeu, Kutaro s’équipe de divers objets : un bouclier permettant de renvoyer les projectiles ennemis, un grappin pour activer divers interrupteurs donnant plus de possibilités au héros et diminuer l’effet de répétitivité à chaque acte. On ne dirige pas uniquement Kutaro, car avec Bouton R3 PS3, on dirige au départ le chat Ying Yang. Celui-ci permet de fouiller les niveaux et de récupérer de nouvelles têtes. Ça m’a fait penser à Rayman Legends avec Murphy, mais Ying Yang effectue largement moins d’actions. Les choses se gâtent quand pendant l’action , il faut diriger Kutaro avec le stick Bouton L3 PS3 et effectuer des actions en arrière plan avec Bouton R3 PS3 avec Ying Yang. Il est aussi possible de jouer à deux joueurs l’un dirige Kutaro et l’autre Ying Yang. A part fouiller les décors, Ying Yang ne fait pas grand chose et peut lasser le deuxième joueur. Par contre, il y a certains passages assez chauds à faire avec Calibrus. Il faudra bien doser le stick Bouton L3 PS3.

Test de Puppeteer sur PS3

Pour ne pas mourir, Kutaro doit récupérer des têtes. Il pourra en garder trois en sa possession. Dès que vous vous faites toucher, vous perdez votre tête, il faudra se dépêcher pour la récupérer avant qu’elle ne tombe dans un trou ou qu’elle disparaisse. Si vous perdez les trois têtes, vous perdez une vie. Pour récupérer une vie, il faudra cumuler 100 éclats de lune. Les éclats de lune sont très facile à trouver, car quand j’ai terminé le jeu au bout de 12 heures, il me restait au moins 60 vies. Le jeu propose des niveaux bonus. Pour débloquer ces niveaux, il faudra avoir la bonne tête demandée au bon moment. Ça peut être assez rageant, car dès qu’on possède 3 têtes et on en récupère une autre, on perd celle qu’on porte et on se retrouve avec la mauvaise tête devant le niveau bonus.

Test de Puppeteer sur PS3

Le jeu est entièrement en français. C’est un vrai bonheur d’écouter les doubleurs français qui sont de qualités surtout pour la voix off. Par contre, les dialogues sont nombreux et à la fin, on est vite lassé. En revanche, la musique donne un plus au jeu et nous transporte avec magie dans l’histoire du jeu.

« Proposé à un prix mini, Puppeteer reste un jeu fort sympathique et original. On peut lui reprocher quelques défauts, mais globalement, Puppeteer ravira les joueurs. »

Recent Posts
Commentaires
  • NeoDandy
    Répondre

    Passé dans la masse, son petit prix m’a vraiment interpellé. Il ferait un excellent jeu de fin d’année … Il y a un certain aspect très très attirant dans cette exclusivité.

Laissez un commentaire