[Avis] Wolfenstein : The New Order

Attendu sans plus pour ma part, Wolfenstein : The New Order débarque sur ma PS4 pour combler mon manque de FPS bourrin. En fin de compte, Wolfenstein : The New Order est une énorme surprise ! Pourquoi ?

Vous êtes B. J. Blazkowicz , un vétéran américain, qui part prendre d’assaut la base du Boucher. En résumé, le type est un chercheur nazi qui aime dépecer les prisonniers de guerre pour faire des soldats d’élite. Oui rien que cela ! Bien sûr tout ne se déroule pas comme prévu dans la base du Boucher. Suite à votre échappatoire de la base du Boucher, vous êtes tomber dans le coma et à votre réveille, vous voilà un légume dans un asile. On est en 1960 et les nazis ont gagné la Seconde guerre mondiale. Ça commence mal…

Enfin et je dis bien enfin, un développeur qui se met à 100% pour un vrai scénario pour un FPS. Le scénario de Wolfenstein : The New Order est une vrai réussite. On n’arrête pas de voyager, d’aller à droite, à gauche… et dans des lieux que vous vous ne soupçonnez même pas. Il manque tout de même un poil de « WTF », mais globalement chapeau MachineGames ! L’univers aide grandement avec un mixte futuriste et old school. Rien que le début avec les méchas géants, on est direct dans l’ambiance. Par contre, c’est dommage que le scénario se focalise en grande partie sur le Boucher.

Graphiquement, Wolfenstein : The New Order tient la route. Sur PS4, on est en 1080p avec du 60fps constant. OK, ce n’est la claque esthétiquement, mais au moins le moteur tient la route dans toute les situations surtout quand ça explose de partout.

J’ai adoré le level design avec le mixte futuriste et old school. A part certains lieux restreints où on a la sensation du copier-coller. Le charactere design des ennemis n’est pas en reste avec une bonne variété d’ennemis plus ou moins impressionnant.

Quel pied ! Ça fait longtemps, que je ne me suis pas amusé sur un FPS. Il faut dire que c’est difficile de proposer de nouvelles choses dans ce type de jeu. Wolfenstein : The New Order a de bonnes idées avec des scènes qui vous fera sursauter à plusieurs reprises. De plus, il y a un mixte de FPS bourrin où on déglingue des nazis à la pelle avec un violence extrême : tête qui explose, démembrement au fusil à pompe et j’en passe… et de furtivité, où le but et de tuer le commandant sans se faire repérer par les autres soldats nazis. Sinon, le commandant fuit et appel des renforts tant que vous ne le tuez pas.

Ces deux types de jeu permettent d’installer une tension et un grand défouloir ! De plus, les armes sont variés mitraillettes, fusil à lunette, fusil à pompe… Certes, elles ne sont pas très originales, mais il est possible de prendre certaines armes dans chaque main… Attention les dégâts ! Il y a aussi un arbre de compétences permettant d’activer de nouvelles actions. Il faut simplement effectuer diverses actions. Cela donne plus de possibilités sanglantes à B. J. Blazkowicz. Ça reste très sommaire, mais ça a le point d’exister.

Les bande sonore permet d’installer un climat de tension dans certains passage avec une musique très discrète et des effets sonore à vous faire bondir de votre canapé à chaque instant du type crie allemand, chien qui aboie… Wolfenstein : The New Order est entièrement en français. Par contre, je vous conseille de mettre les sous-titres, car les dialogues se font vite submerger par la musique et les effets sonores.

Le jeu compte 5 modes de difficulté : très facile, facile, normal, difficile et très difficile. J’ai fait le jeu en difficile. Le jeu compte 16 chapitres. Il m’a fallu plus de 10 heures pour finir le jeu. Il n’est pas très difficile à par quelques passages d’infiltration et le dernier chapitre. Le jeu s’étale plus sur sa longueur de son scénario que sur sa difficulté. L’IA du jeu est un peu moisi. Il suffit de passer un poil son arme par une porte pour tuer l’ennemis sans qu’il vous voit. On peut facilement vider son chargeur sans qu’il vous voit.

Par contre, les développeur n’ont pas proposé de mode multijoueurs pour être à 100% sur le solo. Un mal pour un bien.

« Wolfenstein : The New Order est une grande surprise pour ma part. OK, il ne révolutionne pas le genre, mais son scénario et l’ambiance générale en font un jeu fort sympathique. »

Recent Posts
Voici les 2 commentaires
  • Poterne
    Répondre

    Je viens de le prendre sur steam, et je pense le commencer dès que j’aurai fait mon test sur Wath dogs. Mais je n’avais lu de test avant çà. Je pensais que le scénario était bidon et que c’était du pur bourrinage. Comme quoi je n’aurai pas du avoir de préjuger. Tu penses qu’il y a une grosse différence entre le mode difficile et le mode Très difficile ?

    • Mr_Seb
      Répondre

      @poterne Je ne pense pas qu’il y a une grosse différence. J’ai fais le dernier niveau dans les deux modes. Je pense juste qu’il faut connaître la bonne technique ou le bon passage. :)

Laissez un commentaire