[Test] WRC 5

Après WRC 4, j’ai eu la chance de tester WRC 5 sur PS4. Pour ce nouvel épisode, ce sont les petits gars de Kylotonn Games qui se sont occupés du jeu pour relancer la série. 

SCÉNARIO/GAMEPLAY

Kylotonn Games n’a pas cherché à faire évoluer le principe. On signe un contrat en WRC-J. Si on respecte les conditions du contrat tout en étant premier du championnat, on peut recevoir un autre contrat pour le WRC2. A la fin, on arrive dans le championnat WRC. Les conditions sont très simples. Il faut simplement être le plus rapide ou le plus prudent. Le principe était le même dans WRC 4. Dommage qu’il n’y a eu aucune innovation, on reste dans la pure tradition des jeux de rallye. J’aurais aimé trouver par exemple des voitures de l’ancien temps pour casser un peu la routine. Autre détail énervant, c’est la sensation de faire toujours la même spéciale.

Gameplay WRC 5 - WRC-J

Par contre, on prend un réel plaisir dans la conduite de la voiture. Chaque état de la route, neige, verglas, bitume, gravier… change le comportement de la voiture, et aussi en fonction des dégâts qu’elle subit. Si vous jouez trop avec les rambardes, vous allez affaiblir votre direction et la voiture aura tendance à tirer plus d’un côté. Ce n’est qu’un cas parmi d’autres. Il est même possible de détruire la réception du co-pilote et vous devrez effectuer la spéciale sans information sur la route. WRC 5 propose plusieurs types de vue. Par contre, pour gagner en sensation de vitesse, je vous conseille les vues capots.

J’ai découvert de nombreux bugs surtout liés au décor. Il m’est arrivé de nombreuses fois d’être coincé dans le décor ou que la voiture se détériore toute seule… Sinon attention à votre pare choc, il peut vous causer de gros dégâts…

SON/GRAPHISME

WRC 5 sort son épingle du jeu dans cette catégorie. Les graphismes sont loin d’être irréprochables, mais restent visuellement sympas surtout grâce à ses effets de lumière. Par contre, il y a des nombreux ralentissements sur les spéciales de nuit.

Gameplay WRC 5 - WRC2

Le côté sonore est bien retranscrit surtout lors des passages de vitesse, mais l’ambiance sur le bas-côté de la route est quasi inexistant.

DURÉE DE VIE/REJOUABILITÉ

Dans le mode carrière, la difficulté se calque en fonction de votre course d’apprentissage. Il reste tout de même possible d’augmenter ou de baisser la difficulté et le réalisme du jeu. Kylotonn Games garde le système de flashback si vous vous plantez dans le décor. Par contre, vous recommencerez à votre dernier segment et non avant le crash. Il faudra compter une bonne dizaine d’heures pour finir ce mode de jeu. Ensuite, il est possible de construire votre rallye avec diverses spéciales ou de faire uniquement des spéciales pour améliorer vos chronos.

Gameplay WRC 5 - WRC

Un mode multijoueurs est aussi de la partie avec : course directe, création d’un groupe public/fermé, invitation d’un ami… Kylotonn Games s’oriente aussi sur l’e-sport (en partenariat avec l’ESL) qui devrait débuter début 2016 sur internet.

Loin d’être irréprochable, WRC 5 propose les bases pour les fans de rallye. Par contre, ça sera dur d’attirer d’autres joueurs, vu que le jeu s’emprisonne de lui-même sans innover le genre.

Note 6 sur 10

Note : 6/10

Avis réalisé via un jeu presse envoyé par l’éditeur

amazon_commanderfnac_commander

Sujets Recommandés

Laissez un commentaire